Sécuriser la phase de recette

Critères d’acceptation objectifs et partagés

Confiance client/fournisseur

Fiabilisation de la mise en production

Réduction des coûts de maintenance

Réduction des délais et coûts de recette

La Recette, une phase stratégique de l’outsourcing

De plus en plus en plus de projets ont recours à l’externalisation : d’après une enquête menée en 2013, près de la moitié (48 %) des projets de développement et de test d’applications sont externalisés, les DSI prévoyant en outre une augmentation de ce ratio dans les prochaines années. Avec pour principales motivations la réduction des coûts, l’optimisation des ressources et la parallélisation des développements permettant d’accélérer la livraison des projets.

Pourtant, 31 % des projets externalisés laissent à désirer sur le plan de la qualité de service et du respect des délais et 23 % ne donnent pas un résultat conforme aux exigences. La recette, qui s’inscrit en fin de cycle et a pour but de valider la livraison en concluant ce processus de livraison, constitue donc une phase essentielle de toute stratégie d’outsourcing.

Des risques à ne pas négliger

Période clé de la vie du projet, la phase de recette est également la plus délicate et risquée. Son insuccès peut avoir des conséquences désastreuses sur le fonctionnement de l’application et entraîner d’importantes pertes financières dans les phases ultérieures de maintenance, voire même conduire à l’abandon pur et simple du projet.

Ainsi, la recette peut s’avérer difficile si elle n’est pas bien préparée : liste des exigences à vérifier ? délai de livraison ? critères d’acceptation du produit livré ? etc..
Les nombreux échecs des projets sont souvent liés à une planification négligée et une communication ou la confiance professionnelle est remise en doute.

Du point de vue « client », l’intégration de plusieurs lots est parfois complexe (livraisons asynchrones, qualité hétérogène…) et l’acceptation d’une livraison se focalise trop souvent sur la couverture fonctionnelle au détriment de la qualité intrinsèque du produit et donc de la maintenance évolutive.
D’un point de vue « fournisseur », l’évolution constante des besoins perturbe les délais et le manque de confiance entre les parties prenantes ne favorise pas le partage de l’information.

La contractualisation des exigences, et la définition de critères d’acceptation communs et partagés s’avèrent donc indispensables pour le succès de cette phase délicate.

La solution SQUORE vous permet d’accélérer et de sécuriser votre phase de recette

Adaptable à vos propres critères, la solution SQUORE Acceptance sécurise la relation client/fournisseur via un référentiel commun et objectif autour de la qualité des logiciels développés

Elle s’adresse :
• aux donneurs d’ordre qui doivent s’assurer de la qualité des livrables,
• aux sous-traitants qui souhaitent accélérer la recette en démontrant le respect
des exigences clients.

Points clés :
• Révéler la face caché de la livraison en améliorant la visibilité sur la qualité du code.
• Statuer sur l’avancement du projet en gérant les exigences attendues (stabilité, couverture…).
• Optimiser la confiance sur la livraison en intégrant les résultats de tests et le suivi des anomalies.
• Faciliter la communication en fournissant des indicateurs objectifs.
• Professionnaliser la collaboration en valorisant le travail du sous traitant.

Les entreprises qui ont mis en œuvre SQUORE Acceptance ont pu ainsi prévenir les risques de dérapage des projets (dépassement des délais, abandon de fonctionnalités), améliorer leur visibilité sur la qualité produit et gagner en sérénité dans leur relation client/fournisseur.