Piloter les projets logiciels embarqués
pour l’industrie automobile

Fiabilisation des développements et réduction des coûts de maintenance

Démonstration du niveau de conformité aux standards
HIS et MISRA

Intégration de la norme
ISO 26262

Optimisation de la stratégie de test

Respect et performance des processus selon
Automotive SPICE

Avec Squore, nous démontrons à nos clients le respect de leurs exigences qualité dans nos développements logiciels.

Claude Pinaud, Directeur logiciel, Division Powertrain, Continental.

Le logiciel, nouveau moteur de l’automobile

Depuis 30 ans, la part de l’électronique embarquée va croissant, au bénéfice de la sécurité des passagers, de la fiabilité des fonctionnalités, des performances ou du confort. Une tendance qui va s’accélérer durant les prochaines années, pour voir le développement à grande échelle de voitures toujours plus électriques, automatisées et interconnectées.
Pour chacun de ces axes de développement, le logiciel est devenu une composante transverse majeure, désormais incontournable pour prévenir les risques d’accident ou de dysfonctionnement. Ainsi le logiciel représente déjà près de 40% de la valeur globale d’un véhicule, et pas moins de 100 millions de véhicules interconnectés seront en circulation d’ici 2025.
La qualité et la sûrete de fonctionnement logicielles sont donc devenues un enjeu majeur du futur de l’industrie automobile, et l’émergence de la norme ISO 26262 et du cadre Automotive SPICE montre clairement la volonté des acteurs industriels du domaine de relever activement ce challenge.

De nouveaux enjeux pour la filière automobile : garantir la qualité et la sûreté de fonctionnement logicielles tout en répondant à des impératifs croissants d’innovation et de rapidité de mise sur le marché

Le développement de logiciels à destination de l’industrie automobile est une activité singulière, de par sa complexité en raison des contraintes propres à ce secteur.
Un grand volume de diffusion : la voiture est un des moyens de transport le plus utilisé au monde. Les logiciels qui y sont embarqués sont donc logiquement bien plus exposés aux exceptions et aux défaillances potentielles de par le nombre d’utilisateurs effectifs et la fréquence d’utilisation.
L’utilisateur ne peut pas intervenir sur les systèmes : autant un pilote de ligne peut basculer le pilotage en « mode manuel » et maîtrise les différents instruments de bord, autant le conducteur d’une automobile ne dispose que de son permis de conduire comme seul diplôme. En ce qui concerne les logiciels, les développeurs sont les seuls maîtres à bord ! Les risques doivent donc être traités en amont.
La fiabilité n’est pas un luxe : l’intégrité physique des utilisateurs étant en jeu pour les fonctionnalités essentielles d’un véhicule (systèmes de freinage, airbags, etc.), le niveau de fiabilité des logiciels doit être garanti par le constructeur, et non supporté par l’utilisateur. L’impact d’une défaillance peut être considérable les coûts de correction, l’image de la marque et les conséquences sur ses ventes.
Un marché fortement concurrentiel : même si le secteur a tendance à se concentrer, l’ouverture du marché ces dernières décennies a fortement favorisé la concurrence, avec l’apparition de nouveaux acteurs, de nouvelles marques. La part du logiciel allant croissant dans le coût d’une voiture, les processus de développement logiciel doivent être également optimisés.
Time-to-Market : les constructeurs doivent savoir rapidement intégrer dans leurs systèmes les récentes évolutions technologiques, notamment en matière de connectivité.
Rigidité des cycles de livraison : la cadence de livraison des logiciels se rapproche davantage de celle de la téléphonie que celle de l’avionique ou du spatiale. A contrario, tant que les voitures ne seront pas pleinement connectées, il est délicat et coûteux de modifier un logiciel, dès lors qu’il est en production. Jusqu’à présent, les coûts liés au test logiciel seront toujours inférieurs à ceux d’un retour de plusieurs centaines de milliers de véhicules.

Comment SQUORE vous aide à optimiser le pilotage de vos projets dans le respect de vos normes industrielles

Pour vous accompagner dans ce défi industriel, Squoring Technologies propose dans Squore Software Analytics une version dédiée à l’industrie automobile, qui permet d’assurer et démontrer la conformité du code aux exigences de qualité applicables au domaine automobile (ISO 26262, ISO 25010, HIS, MISRA,…), et qui concrétise les pratiques de base d’Automotive SPICE.

  • • Des modèles prédéfinis d’évaluation du niveau de qualité des produits logiciels : ISO SQuaRE 25010, ISO/IEC 9126
  • • L’automatisation des méthodes de vérification requises par l’ISO 26262
  • • Des points de contrôle normalisés issus des standards applicables : métriques de complexité HIS, règles de codage MISRA, duplication de code, index de stabilité
  • • Une stratégie de test « orientée risques »
  • • Des analyses de tendances pour comparer l’évolution prédictive de votre projet avec vos objectifs
  • • La génération de plans d’actions optimisés afin de concilier qualité des composants, et optimisation des coûts et des délais